infos centres de services 2013

INFOS suite CE MGEN /CCE et divers      ….

      Veille de Noël et 31 décembre / Congés de printemps

24/31 décembre, fermeture à 16 Heures dans le secteur administratif  annoncé au CE MGEN.

La MGEN, suite aux décisions du gouvernement de déborder sur le mois de mai,  accorde le report des congés, de manière exceptionnelle, par dérogation à la loi pour les zones concernées.. Une circulaire a été adressée à cet effet.

-         Adossement LMDE suite

Un dossier très compliqué, le conseil d’administration de la MGEN ayant décidé de reporter l’adossement au 01 septembre 2015 au plus tard, l’autorité de contrôle prudentiel ayant demandé plus de garantie de retour à l’équilibre, elle désigne un commissaire contrôleur.

Nous avons décidé à l’UNSA de soutenir toutes les actions engagées par nos collègues de la LMDE  (voir site UNSA-MGEN et, pour plus de précisions, devant la complexité de ce dossier, je donnerais des infos en privé à ceux et celles qui le souhaitent). L’UNSA-MGEN initiera, dès la semaine prochaine, une réunion intersyndicale de soutien à nos collègues LMDE.

Les élus du CCE et du CE MGEN ont voté une motion dont le contenu est le suivant :

"Dans un souci de préservation de l’emploi, au regard des réalités et des enjeux de notre secteur, les élus du CCE se sont prononcés favorablement sur le projet de rapprochement MGEN/LMDE

Les élus maintiennent leur position sur le projet de rapprochement, en cas de report, ils demandent que la mise en œuvre intervienne le plus rapidement possible et dès que les conditions sont réunies."

L’UNSA-MGEN accompagne et négocie, avec et pour les salariés ex-LMDE déjà intégrés à la MGEN depuis le 01 septembre, et demande à la MGEN de respecter les droits, les usages de ces salariés comme le prévoit le code du travail…

ELECTIONS PROFESSIONELLES

Le mise en œuvre du calendrier des élections dans l’entreprise (Délégués du personnel, Comités d’entreprises, CCE) est, sauf contestation, en train de se mettre en place….

La négociation des accords préélectoraux reste en cours mais la campagne est lancée..

Pour L’UNSA-MGEN l’enjeu est de taille nous devons présenter des candidats dans tous les secteurs, dans tous les centres de service afin d’être encore plus représentatifs pour siéger au niveau des conventions collectives de branche.   

Déjà première organisation lors des dernières élections à la MGEN, L’UNSA-MGEN progresse dans tous les secteurs et nous nous devons, collectivement, de solder cette progression par une victoire globale.

Pour l’UNSA-MGEN il ne s’agit pas de changer notre comportement, nous continuerons à nous déplacer dans tous les centres qui nous le demandent, nous continuerons à revendiquer, négocier, informer, partager afin de vous représenter au mieux, comme nous l’avons toujours fait (notre AG devrait se tenir début mars). A vous de participer en agissant localement.

Nous devons préparer nos listes (DP/CE/CCE) pour fin mars 2013, allez au travail !!! Dans le respect des uns et des autres, pour faire avancer les choses, plus nous serons nombreux plus nous serons écoutés….

Dans les prochains mois, nous aurons l’occasion d’échanger davantage sur ce sujet.

-         CE MGEN

Présentation du processus de recrutement en section départementale.

Un des points de l’ordre du jour traitait de ce sujet et il nous a permis de mieux comprendre voir de confirmer notre vision à l’UNSA de la façon dont on recrute en section….

Pour pallier aux départs en retraite, la MGEN devance les recrutements et nous explique la méthode utilisée…  En résumé ;

Recrutement interne,

la section propose des candidats que les recruteurs du siège entretiennent et, sauf incompatibilité majeure avec le poste proposé, la direction du centre fait son choix argumenté en expliquant à ceux ou celles qui n’ont pas été retenus (avec tact et mesure.. Pour l’UNSA il reste du boulot à faire pour certaines directions) les raisons de ce choix.. 

Le service recrutement nous informe que l’on va former les directeurs à cet effet.

Recrutement externe,

La MGEN va inverser la présélection en faisant « candidater » les extérieurs sur la section, la direction en relation avec le Responsable d’Equipe effectueront une présélection puis,  seuls ceux et celles qui seront retenu(e)s passeront les tests devant les recruteurs RH. Ensuite, après avoir croisé leur vision du meilleur candidat le directeur en relation avec le RE décidera du candidat retenu…. 

Les responsables RH nous disent que cela existe déjà mais que la méthode exposée permet à tous d’avoir les outils nécessaires au recrutement.

Pour le salarié concerné, il lui reste à franchir une période d’essai (ou probatoire) pendant laquelle il subira 3 entretiens ;

            Le premier, entretien de démarrage.

            Le deuxième, en cours de période d’essai.

            Le troisième, en fin de période d’essai. Ce dernier doit se tenir avec la direction en présence du RE et  donner lieu à un compte rendu, motivé, envoyé au siège national au service RH (ressources humaines) recrutement.

POUR CE FAIRE  les directions recevront un « kit d’accompagnement » recensant les bonnes pratiques… Ainsi qu’un « guide de la période d’essai » à l’attention du ou de la salarié(e)…

L’UNSA-MGEN a demandé un exemplaire de ces documents (en dehors de ce qui touche au respect de la confidentialité).

Les directions ne peuvent plus se retrancher vers le siège, ils doivent assumer leur responsabilité..

L’UNSA-MGEN sera attentive aux bonnes pratiques et vous demande de signaler tout disfonctionnement que vous seriez amenés à constater afin d’intervenir en direct auprès des directions concernées en liaison avec les services R.H. 

- AGATE

Continuez de nous envoyer toute forme de disfonctionnement….

L’UNSA-MGEN fera remonter au staff technique qui nous a promis de répondre au fur et à mesure….

Je vous rappelle que toute forme d’écrêtage reste illégale et que l’employeur vous doit toutes les heures pendant lesquelles vous avez travaillé ….

            -Négociation Annuelle Obligatoire

Vous trouverez en annexe de cette information un courrier adressé au Président qui récapitule les principales revendications de  l’UNSA-MGEN.

Un copain disparaît.. Mardi, mon ami Jean Pierre CHARTON nous a quittés, un infarctus l’a terrassé,  il a participé à la création de l’informatisation du syndicat, du CE national et il faisait parti des membres fondateurs de l’UNSA avec moi en 93.. Sa bonhommie, sa fidélité et sa gentillesse naturelle  faisaient de lui un compagnon solide..

Parti trop tôt, 65 ans, nous garderons de lui une belle image dans nos cœurs…Nous transmettrons toutes nos condoléances à sa fille, sa famille et ses proches..

Pour ceux et celles qui voudraient assister à ses obsèques,  c’est à l’église de CHAUMONT LE BOURG 63220 lundi 2 décembre à 10H30….

retrouvez les infos 2013 de mai à décembre

21 décembre

courrier revendications NAO

17 octobre

24 septembre

27 août

24 mai

29 avril

 

 

NAO courrier de nos revendications ci dessous

UNSA MGEN                                                           Paris le 26 novembre 2013.

3 rue de l'Arrivée

BP 169

75748 PARIS Cedex                                         Monsieur T Beaudet

                                                                  Sous couvert M Tranchat, P Gerbet

                                                                  3 Square Max Hymans

                                                                 75749 Paris cedex.

Monsieur le Président, Messieurs,

Avant l’ouverture de la négociation obligatoire, veuillez trouver ci-dessous une liste non exhaustive des revendications exprimées par l'UNSA MGEN.

Au niveau de l'UES MGEN

 -     Une augmentation générale à 2.5 %.

-         13ème mois (ou en deux versements primes vacances, noël)

-         Une augmentation de la prime d'intéressement/participation à  hauteur des attentes avec des objectifs fixés réalisables (au moins ½ mois de salaire).

-         Appliquer les dispositions légales pour la prime de transport y compris pour les salariés qui utilisent leur véhicule personnel (200 euros) par obligation. 

-         Se donner des outils de travail et de communication modernes et fiables.

-         Journée de solidarité accordée par la MGEN à tous sans récupération en sus des congés.

-         Possibilité de prise de congés par ½ journée..(enfant malade, RTT,etc…)

-         Arrêt de l’écrêtage et possibilité de récupération du crédit d’heure en journée pleine ou ½ journée.

-         Accès au temps partiel ; faciliter cet accès en lien avec le positionnement RSE.

Convention UGEM

Augmentation des salaires ;

-         La création d’une RMAG  spécifique MGEN de 0.5% au-delà de l'UGEM (ce qui n'exclu aucun salarié). Après 15 ans d’ancienneté prévoir une augmentation régulière à l’ancienneté.

-         Harmonisation des écarts de rémunérations (hors enveloppe au choix)              initiés lors du changement de convention collective (certains spécialistes, CM, RU) comme initié par une première étape sur les rémunérations des conseillers mutualistes il y a quatre ans par une enveloppe hors négociation en rapport avec la masse salariale.

-         Le versement d'un 13ème mois (ou en deux versements primes vacances, noël).

-         L'UNSA MGEN reste opposée au principe de la prime au choix toutefois, cette prime étant conventionnelle l’UNSA MGEN revendique l’indexation de cet élément de la rémunération et demande la communication de la partie de la masse salariale globale non indexée.

-     Révision du mode de calcul et d’attribution de la prime au choix.

-         Pour les employés qui vont mutualiser, mettre à disposition voitures de service (voire généraliser la location), et les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission. Mettre à plat les indemnisations de ses missions.

-         5 minutes ("habillage")  pour tous les salariés qui badgent sur AGATE.

Spécificité Centres de Santé;

-         pour l’UNSA MGEN, plus de clarté afin de protéger au maximum le sort de tous les salariés  et garantir un emploi à tous. Et envisager la négociation d’une augmentation des salaires de tous les salariés qui ne dépendent pas « du paiement de salaire à l’acte ».

Convention FEHAP

-         recommandations patronales tirent les salaires vers le bas ; revendication salariale ; Augmentation des salaires négociée dans l'entreprise pour palier aux carences de la FEHAP et maintenir le pouvoir d'achat.

-         Revoir les budgets de formation qui n’offrent plus de marge de manœuvre afin que la formation professionnelle redevienne un véritable outil de promotion et d’augmentation des compétences.

-         permettre un accès informatique à tous les salariés étant donné que le vecteur de communication du siège vers les centres de travail reste le portail MGEN.

 

Vous souhaitant bonne réception,

Très cordialement,

Dominique CHALOUBIE

Délégué central UNSA MGEN

Le 17 octobre T. Baudet à reçu une délégation unsa-mgen

 

Thierry BEAUDET, Président était accompagné de :

Marc TRANCHAT Délégué aux relations sociales.

Jean-Louis DAVET Directeur Groupe.

Philippe GERBET Directeur des Ressources Humaines Groupe,

 

La délégation UNSA était composée de :

Dominique CHALOUBIE secrétaire général.

Laetitia GUICHARD déléguée central secteur ASS.

Hervé SOUILLART secrétaire général adjoint.

Le Président voulait nous informer sur les réflexions menées par la MGEN et les priorités envisagées par le groupe sur les deux ans qui viennent et, en même temps, nous écouter pour avoir le ressenti du terrain.

Pour l’employeur 3 sujets prioritaires seront à l’ordre du jour de c’est deux ans.

- le régime obligatoire et complémentaire.

- Le secteur action sanitaire et social et médico-social.

- L’organisation de la nouvelle gouvernance.

Secteur MGEN

La priorité des 2 années à venir sera le recrutement d’adhérents dans notre domaine d’action, éducation nationale, culture et recherche. "Tout doit être pensé avec un seul objectif RECRUTEMENT d’adhérent" nous informe le Président.

La nouvelle offre MGEN devra être mise en service pour la rentrée 2014 elle viendra en complément de l’offre globale mais elle devra être moins chère et un peu moins protectrice.

Nous avons rappelé pour l’UNSA MGEN la révolution que peut être l’offre globale par rapport à la philosophie de la mutuelle.

"Comment s’organiser pour la proposer efficacement ?"

Le Président nous dit que la MGEN s’interroge le réseau, "est-il pertinent ou doit-il être modifié ?"

- les sections sont-elles bien organisées ? la formation faite aux salariés est-elle performante ? faut-il libérer le centre de services de certaines tâches ?

- il faut aussi réfléchir est ce que les bons effectifs sont au bon endroit ?

- les ressources départementales ont-elles vocations à rester en l’état ? il faut voir s’il n’y a pas un intérêt régional.

L’UNSA MGEN, sur le fonctionnement des sections, a rappelé au président la réalité du terrain….

Comment mutualiser quand, par exemple, localement, on empêche les CM de sortir dans certaines sections parce qu’il faut rembourser des frais de missions ou de transport ?

Pourquoi de nombreux directeurs n’ont pas compris l’intérêt de la complémentarité de la chaine de travail du spécialiste au CADS en passant par l’encadrement…

Pourquoi ne pas fournir les outils nécessaires (dont la concurrence est souvent dotée) voiture, téléphone, imprimante pour faire les devis sur place etc… ?

L’UNSA MGEN propose au président de mettre en œuvre les moyens de CHOREGIE afin que les salariés arrêtent de perdre leur temps à remplir des statistiques au lieu de se consacrer au développement et à la fidélisation…

Même si les formations restent performantes il faudrait laisser aux salariés les moyens de les mettre en œuvre.

Exemple :

un RE (formé et diplômé) arrive dans un centre de travail (après mutation)

il est bien considéré par les collaborateurs avec qui il ou elle travaille,

il envisage un plan de développement innovant et original..

Et là, après un entretien avec le directeur qui lui dit ; « ici, c’est moi qui commande et vous ferez ce que je vous dirais de faire !! »

Cette salariée est revenue dans son poste d’origine.. Voilà bien du gâchis !!! il est ou l’encadrant ?

L’UNSA-MGEN, avant de se poser la question sur un pilotage régional, insiste pour faire comprendre au président qu’il est URGENT d’équilibrer les effectifs en fonction de l’amplitude d’ouverture et des besoins exprimés ici ou là.

L’UNSA-MGEN insiste sur le manque de communication ressenti globalement et surtout sur le degré d’autonomie décrit dans les fiches fonctions que certaines équipes de direction (souvent trop préoccupée par leur propre détachement) semblent ignorer voire même bafouent d’un revers de manche.

Dans ces conditions, les encadrants de premier niveau (RE) ont souvent du mal à mettre en œuvre les pratiques nouvelles qu’ils ont intégré et pour les quelles ils (elles) ont été formés…

L’UNSA-MGEN a aussi rappelé qu’il est temps de s’interroger sur la pratique de relances téléphoniques à des heures tardives qui souvent agacent plus les prospects ou les mutualistes fatigués d’une dure journée de travail qu’il n’apporte de réponses à leurs éventuelles questions…à l’heure ou une partie de la concurrence annonce : « chez nous on vous reçoit les yeux dans les yeux »..

L’UNSA-MGEN a insisté sur la nécessité de révision de la distribution des salaires. On ne peut pas dire aux salariés « vous n’atteignez pas vos objectifs » et, en même temps, augmenter les cadres régionaux sans tenir compte des résultats obtenus par ceux du terrain

On ne peut pas laisser ceux qui bossent (toute la chaine de travail) sans jamais les récompenser par une reconnaissance pécuniaire.

Le régime obligatoire

Le Président nous confirme ce que nous savons, "la gestion du régime obligatoire est attaquée de toute part nous vivons une période délicate et importante".

Il nous confirme que la position de la Mgen n’a pas changée "il faut garder la gestion qui est qui est un modèle et une réelle valeur pour nos adhérent".

Il nous faut les moyens pour pouvoir les gérer dans de bonne condition (CHOREGIE et ORION)

Des négociations vont débuter dans les semaines qui viennent celle-ci seront menées par le biais de la MFP.

L’UNSA-MGEN a réaffirmé sa position sur la gestion du RO… C’est aujourd’hui, plus que jamais, le moyen de sauver nos emplois et de montrer les qualités de gestion qui sont les nôtres … Tout ce qui sera entreprit dans ce cadre aura le soutien inconditionnel de notre organisation.. Encore faut-il aussi que les partenaires mutualistes restent avec nous sur cette ligne..

LMDE et partenariat

L’adossement de la LMDE se poursuivra comme prévu (aux dernières nouvelles un imprévu de taille semble obscurcir l’horizon sur ce sujet), c’est un devoir politique nous confirme le président nous poursuivrons et conforterons les partenariats engagés avec la MAIF et l’UMR.

Les établissements et centres de santé

La aussi la MGEN fixe 3 objectifs :

- l’offre de soins 1er recours adapter les centres de santé

- la prise en charge de la perte d’autonomie et de la dépendance.

- Meilleure prise en charge de la santé mentale

La question qui se pose " Comment s’organiser pour remplir ces objectifs ? Il faudra le faire à partir des établissements MGEN mais pas seulement il faudra aussi renforcer notre présence dans le réseau des établissement mutualiste"

Il ajoute "en ce qui concerne la MGEN il faudra trouver ensemble les bons équilibres en prenant en compte les moyens humains et économiques"

Il précise que : " les situations seront étudiées au cas par cas il faudra investir de manière importante et envisager des redéploiements d’activité"

L’UNSA a souhaité mettre en exergue des thématiques ASS à approfondir au plus vite.

Avant ce tour d’horizon, un rappel a été fait autour des établissements appelant notre vigilance pour des raisons ayant trait aux conditions de travail, à l’état du dialogue social comme à leur environnement concurrentiel, leurs positionnements futurs et les projets engagés pour eux.

Pour plus d’info consultez le bulletin des établissements sur le site unsa-mgen.fr

Nouvelle gouvernance

Le président nous à précisé que l’A.G annuelle reste souveraine, le C.A garde ses prérogatives pleine et entière, ainsi que le B.N.

La mise en place du COMEX composé d’élu et de directeurs des ressources humaines devrait faciliter une prise de décision plus rapide et plus réactive..

L’UNSA-MGEN espère, si cela pouvait s’avérer positif, que l’écoute de l’employeur sera plus active et surtout plus réactive cependant nous espérons qu’il ne s’agit pas la de mettre en place une « armée mexicaine » mais un ensemble de décideurs qui répondent enfin à nos interrogations, nos soucis quotidiens (AGATE, mutualisation, développement, fidélisation, organisation, régulation des disfonctionnements constatés etc..).

En attendant, au moment ou je vous parle, nous avons toujours du mal à identifier qui doit répondre à nos légitimes questions… à suivre ..

Point sur les négos en cours

Elections CE ET DP, en raison de l’adossement de la LMDE et de la renégociation du périmètre de l’UES ces dernières sont reportées pour l’instant au deuxième trimestre 2014.

Contrat de génération conclu pour une durée de trois ans

But : favoriser l’insertion des jeunes (moins de 30 ans) dans un emploi CDI et maintenir l’emploi des salariés âgés (au moins 50 ans) afin d’assurer la transmission du savoir et des compétences.

Le protocole prévoit la mise en place d’un parcours d’accueil encadré par un référent, un accès à la formation, l’aide au logement,

Aménagement des fins de carrière possibilité de travail à 80% après 57 ans avec maintien des cotisations sociales et complémentaire à 100%, compte épargne temps alimenté de 8 jours si le salarié prévient 24 mois avant de son départ à la retraite et de 4 jours si prévenance de son départ 12mois avant.

Mise en place d’un tutorat dans le cadre de contrats d’alternance afin de permettre la transmission de savoir avec versement mensuel d’une prime de 80€ par « tutoré ».

L’UNSA, plutôt favorable à ces mesures, demande à continuer la négociation afin que soit également versé une prime au référent.

Observatoire qualité de vie au travail (M Schiele, H Souillart)

Réuni le 9 octobre avec la participation de l’IAPR « Institut d’Accompagnement

Psychologique et de Ressources » et de RESSIF « réseau de services sociaux d’entreprise de France »

Bilan IAPR de janvier à septembre 2013

Rappel :

  • Appel direct du salarié
  • Anonyme, confidentiel et gratuit
  • Prise en charge individuelle
  • Par téléphone ou en face à face
  • 24/24h et 7/7j

106 appels reçus 78 dossiers ouverts

38 pour conflits internes, 23 épuisement professionnel, 6 difficultés dans la sphère familiale, 2 transfert d’entreprise, 1 agression, décès, suicide, conseil encadrement, 5 hors sujet

198 entretiens réalisés (contre 172 en 2012)

L’activité 2013:

  • Des appels moins accès sur la « crise », mais plus vers la recherche de solution ;
  • Une répartition différente du volume d’appel ;
  • Une meilleure appropriation du dispositif par les salariés ;
  • Impact des réorganisations au sein de l’UES MGEN.

Pour l’UNSA, le nombre d’appels, le nombre de dossiers reste important. Aujourd’hui rien n’est réglé, le mal être au travail reste une réalité dans certains centres de travail. On constate qu’une forme d’autoritarisme s’installe, créant un malaise entre les équipes et fragilisant la confiance et la dynamique de groupe.

RESSIF : Bilan de l’activité d’avril 2013 à septembre 2013

243 appels traités par RESSIF, 60 appels ont étaient réorientés (18 vers ASTRIA, 16 vers mission logement, 26 vers associations ou autres) 120 nouveaux appels, (62 appels suivis, 100 prise en charge service social)

Situation de prise en charge : 72 pour le secteur MGEN, 32 pour le secteur ASS, 12 pour les centres de santé et 3 pour le siège.

Les principaux domaines d’intervention sont pour 41% le budget, 23% le logement, 22% la santé.

L’UNSA a rappelé à la MGEN que si nous étions réunis dans la cadre de l’observatoire, c’est parce qu’en 2010, l’enquête sur le bien être au travail « d’AXISMUNDI » avait mis en avant pour les salariés des sections CA et CT la rémunération comme principal facteur de risque.

Aujourd’hui plus de 60% des appels traités par RESSIF sont issus des mêmes centres et la raison principale le budget du collègue (salaire), ce qui engendre forcément des difficultés pour se loger et des problèmes de santé (nombreux sont ceux qui renoncent à se soigner, à la MGEN !! un comble).

Pour l’UNSA le constat et clair ; en 3 ans, malgré ce qui a été mis en place, presque rien n’a évolué pour que les conditions de vie de nos collègues s’améliorent.

Thèmes des commissions à venir :

Négociation Annuelle Obligatoire (décembre),

Qualité de Vie au Travail (suite du dispositif de prévention et de traitement des conflits internes et situations difficiles non solutionnées) annoncé dans le bulletin de mai.

Complémentaire santé, droit syndical, Plan Epargne Retraite Complémentaire (PERCO ), suivi plan social des Centres de Santé, Intégration de la LMDE, nouvelles Fiches Fonctions du Siège ..

Point de situation au 24 septembre 2013..

Plusieurs chantiers sont en cours de négociation… Une délégation du bureau National (comité exécutif) (composée de Thierry BEAUDET, Président, Jean-Louis DAVET, Directeur Groupe, Philippe GERBET, Directeur des Ressources Humaines Groupe, Marc TRANCHAT Délégué aux relations sociales) reçoit l’UNSA-MGEN le 17 octobre après midi….

Nous allons en profiter pour faire état de toutes les difficultés auxquelles nous sommes confrontés dans tous les centres de service de l’Unité Economique et Sociale de la MGEN.

4 Octobre : ordre du jour, droit syndical/ élections professionnelles/ contrat de génération.

Droit syndical ; la MGEN nous assure vouloir conserver les acquis existants… cependant, la loi nous impose une mise à la norme en matière de CHSCT par exemple…

Pour le reste, nous comptons bien obtenir enfin une règle commune qui nous permettrait à tous d’utiliser l’informatique interne comme vecteur d’information etc…

Elections professionnelles ;

Nous devons préparer les nouvelles élections d’entreprise, le mandat des élus Délégués du Personnel et élus aux Divers Comités D’Entreprises de la MGEN devrait être renouvelé dès le début de l’année…

Cependant au regard de l’arrivée de nos camarades de la LMDE au premier janvier 2014, le mandat actuel des élus DP/DS/CE/CCE serait prolongé de quelques mois…

La MGEN prévoit des élections autour de mai 1er tour jusqu’au 1er juillet 2ème tour….

Le périmètre de l’UES devant être défini avant d’organiser les élections, la MGEN créant un CE LMDE en plus, nous pensons à l’UNSA-MGEN, que les élections risquent d’avoir lieu plutôt vers la rentrée 2014..

Nous vous informerons au fur et à mesure de l’avancée de ce dossier.

On peut, d’ores et déjà, penser que les syndicats que vous n’avez pas beaucoup entendus pendant ces quatre années de mandat vont débarquer dans vos centres pour affirmer qu’ils sont les meilleurs et que sans eux …. Personne n’est dupe et les salariés ne tombent plus dans ces panneaux là.

Contrat de génération ;

La MGEN, face à la loi, doit négocier avec nous un contrat de génération il reste vrai que nous avions, (entre la GPEC, les contrats seniors, les contrats en alternance, etc,) fait un pas, à la MGEN, dans le sens du maintien de l’emploi des seniors tout en favorisant l’emploi des jeunes…

Dans ce domaine, l’UNSA propose de tenir compte de l’expérience et de la formation de chacun afin de partager le savoir, les savoirs faire et les savoirs être…

Exemple, plutôt que de refuser, en section, systématiquement à un salarié de plus de 50 ans un poste de CM sans explication rationnelle, pour le proposer d’office à un jeune diplômé.

L’employeur pourrait reconnaitre l’expérience par la création de binôme en attribuant au plus ancien une prime de tutorat pour communication de sa connaissance de l’entreprise de l’histoire et pour service rendu (par exemple comme cela existe déjà mais n’est pas appliqué ; une prime de, au moins, 80 euros pour tutorat). Ainsi le jeune pourrait partager les nouvelles techniques de vente avec son tuteur qui lui apporterait les plus de la philosophie mutualiste.

Par ailleurs l’UNSA MGEN revendique au nom de la reconnaissance du travail fourni une prime d’ancienneté spécifique à négocier à partir d’un certain nombre d’années de présence….

Dans le même registre l’UNSA-MGEN propose de prolonger le processus prévu dans la convention collective UGEM relatif aux congés d’ancienneté à savoir ; il existe déjà 1 jour de congés supplémentaire pour 10 ans /2 jours pour 15 ans/ 3 jours pour 20 ans, l’UNSA-MGEN propose de continuer 4 jours pour 25 ans/ 5 jours pour 30 ans 6 jours pour 35 ans (et pourquoi pas 7 et 8 jours au regard des dispositions arrêtées en matière de retraite)

9octobre : Ordre du jour ; qualité de vie au travail…

L’UNSA-MGEN fort de tous les messages que vous envoyez intervient déjà en Comité D’entreprise et nous vous conseillons de nous interpeler et de solliciter les numéros de téléphone et les services à votre disposition pour tout cas de salarié en difficulté ou qui fait l’objet de brimades, remontrances permanentes etc… (vous ou votre collègue qui subirait…)

11 octobre : Ordre du jour ; complémentaire santé

L’UNSA-MGEN fort des mandats que les délégués lui ont donnés en assemblée générale défendra le maintien à la MGEN pour tous ceux qui en ont fait le choix depuis des années. Bien évidemment, nous ne sommes pas opposés à la discussion si un choix plus intéressant devait être proposé pour certains …

Nous en sommes au début de la discussion, ne présageons rien… Il reste beaucoup d’autres sujets à traiter (voir protocole de fin de négociation annuelle obligatoire 2012).

Ainsi que les affaires en cours

A suivre…. N’oubliez pas de nous rendre compte de votre vécu au quotidien et d’apporter toutes les idées, suggestions qui pourraient nous aider à avancer dans la négociation avec la MGEN ...

à bientôt de vous lire…

Dominique CHALOUBIE..

Délégué central UNSA-MGEN.

Flash Info 27 août 2013.

 

Après le soleil et les vacances, il est temps de reprendre le chemin du travail….

Malheureusement encore trop de citoyens restent sans emploi et n’ont pas l’occasion de se rendre à leur poste de travail tous les jours….

Ce n’est pas une raison suffisante pour que ceux qui ont un emploi, soumis (e)s à pressions, brimades, menaces deviennent corvéables et dociles à souhait, en restent réduits à espérer de meilleurs lendemains.

Nous avons des devoirs, certes imposés par le contrat de travail et les conventions collectives, mais nous avons aussi des droits qui nous protègent…

Ne vous laissez pas endormir et signalez nous tout ce qui peut nuire à votre travail, votre évolution, à votre personne et au mutualiste…

Vous êtes des êtres humains à part entière et trop de manifestations d’excès en tout genre (harcèlement, discrimination, favoritisme, mise au placard etc..) nous sont rapportées.

L’actualité reste dense à la MGEN (UES Unité Economique et Sociale) refonte des établissements (pour le dire comme cela), avenir des centres de santé ?? adossement/intégration LMDE, intégration MOCEN, procès à venir sur l’application de NAO en matière d’augmentation salariale pour les collègues sous convention UGEM Etc….

POSITION UNSA-Nationale sur la journée du 10 septembre..

La rentrée sociale s’annonce agitée, pour le moins, l’UNSA nationale a prévu de ne pas s’associer à la journée du 10 septembre pour les raisons suivante (courrier de l’UNSA nationale reçu le 26 août

 

Bagnolet, le 26 août 2013

 

  • Aux secrétaires généraux des unions régionales
  • Aux secrétaires généraux des unions départementales
  • Aux secrétaires généraux des organisations syndicales adhérentes
  • Aux responsables des pôles et fédérations
  • Aux secrétaires nationaux, conseillers et chargés de mission

 

Objet : Réforme des retraites -

Cher-e-s camarades,

La phase de concertation prévue par le gouvernement est en train de se terminer avec l’audition des partenaires sociaux par le Premier ministre ces 25 et 26 août. L’UNSA sera reçue pour sa part le mardi 26 dans l’après-midi. Le compte-rendu de cette audience sera publié le soir même dans UNSA infos.

Comme annoncé, le projet de loi sur les retraites devrait bien être soumis au Conseil des ministres du 18 septembre. Mais, comme il doit être légalement soumis au préalable à l’avis des conseils d’administration des caisses nationales de Sécurité Sociale, le texte du pré-projet sera connu aux alentours du 4 septembre. Conformément à la procédure que nous avions retenue, un Bureau National extraordinaire de l’UNSA se réunira donc le lundi 9 septembre pour l’analyser et arrêter notre positionnement syndical.

Rappelons que cela ne modifie pas notre décision de ne pas nous associer à l’action CGT, FSU, Solidaires, FO du 10 septembre. En effet, nous ne partageons pas la méthode de la plate-forme fourre-tout (retraite, emploi, salaires, conditions de travail, services publics…) : tout mêler, c’est la garantie de n’avoir de visibilité, et donc d’efficacité revendicative, sur rien. Quant à l’approche de cette intersyndicale sur les retraites, nos mandats nous placent aussi en divergence. Il existe bien pour nous des problèmes à traiter dans des délais rapides si l’on veut sauvegarder notre système de retraite par répartition. Proclamer qu’on a qu’à garantir le plein emploi, augmenter les salaires et réaliser l’égalité femmes-hommes, est sans doute sympathique… Mais, en attendant que cela se réalise, les déficits accumulés auront fragilisé notre système de retraite par répartition et ce seraient alors les plus en difficulté de nos concitoyens qui « paieraient les pots cassés » de façon irrémédiable.

Sans préjuger de l’analyse que nous ferons d’un projet de loi que personne ne connait encore, nous avons travaillé à un argumentaire non exhaustif que vous trouverez ci-joint (voir site UNSA national). Il s’agit, autour de quelques questions qui reviennent souvent dans les débats sur le dossier des retraites, de vous aider à éclairer les syndiqués et salariés sur un dossier perçu souvent comme très technique.

Bien cordialement.

Luc BÉRILLE

 

24 mai réunion sur l’intéressement et la participation

La MGEN rappelle que pour l’année 2012 aucune prime sur la participation ne sera versée faute de bénéfice...

Confirmation de l’info d’avril :

Une plaquette d’info sur l’intéressement et l’épargne qui en découle sera distribuée à chaque salarié avec les fiches de paie de mai et un courrier individuel précisant le montant de la prime et les formalités qui en découlent sera envoyé au domicile des salariés dans les premiers jours de juin le salarié aura 15 jours calendaires pour y répondre.

 

 ATTENTION : ce courrier vous permettra de répondre à la MGEN, il est le seul moyen d’informer l’employeur de votre volonté soit d’épargner soit de percevoir votre prime.

 

La MGEN a réuni les directeurs pour leur donner des infos sur l’accord et le plan épargne. Si ce n’est déjà fait, ceux –ci doivent vous réunir afin de vous donner toutes les informations relatives à l’épargne ou au versement de cette prime ….

Rappel des principaux points de l’accord :

- la prime s’applique à chaque salarié ayant au cours de l’exercice une ancienneté de plus de 3 mois et ayant un ou plusieurs contrats au cours de l’année et des 12 mois qui précèdent.

-  Enveloppe 2012  1% brute de la masse salariale

-          Réparti à 60% de l’enveloppe globale sur des indicateurs de l’UES MGEN s’appliquant à l’ensemble des entités de l’UES et pour chaque salarié.

-          40% de l’enveloppe, répartis pour chaque mutuelle de l’UES en fonction des effectifs de la mutuelle considérée s’appliquant à chaque salarié de la mutuelle qui le concerne.

-          le calcul de la prime globale est articulé autour d’objectifs seuils et cibles (ils peuvent être revus chaque année)

 

Résultats :

Pour toutes les entités

L’objectif cible fixé, sur le résultat net combiné du groupe MGEN ayant été atteint la prime 60%  sera versée en part égale à l’ensemble des salarié(e)s de l’UES.

Secteur MGEN

Le montant de la prime en brut s’élève à 250.73 euros, soit 230.67 euros une fois la CSG CRDS déduites…

Secteur UNION et Fondation MGEN

Le montant de la prime en brut s’élève à 292.9 euros soit 269.47 euros une fois la CSG CRDS déduites…

Secteur centre de santé

Le montant de la prime en brut s’élève à 313.42 euros et 288.34 euros une fois la CSG CRDS déduites…

Secteur action sanitaire et sociale

Le montant de la prime en brut s’élève à  188.05 euros et 173.00 euros une fois la CSG CRDS déduites…

L’UNSA MGEN a constaté que les résultats étaient globalement satisfaisants  pour les salariés de 3 mutuelles la prime d’intéressement sera légèrement supérieure à nos prévisions les plus optimistes, malgré tout le montant perçu sera loin (très, très, loin) d’un treizième mois.

Une ombre au tableau, les salariés d’ASS, malgré les efforts fournis durant toute l’année 2012, n’obtiendront aucune participation sur les objectifs fixés sur le secteur.

La déception des résultats cumulés avec les externalisations, la fin des usages, la mise en place des nouvelles contraintes de pauses, les fermetures de labos notamment celui de maison Laffitte……. Risque d’être un choc supplémentaire, à ajouter aux risques psychosociaux, difficile à encaisser.

 

Réunion de l’observatoire (qualité de vie au travail) du 07 mai 2013

 

Au cours de cette réunion la MGEN nous fait un point d’info sur la mise en place du dispositif d’assistants sociaux (RESSIF) au 30 avril soit 1 mois après sa mise en place.

Le prestataire a reçu 85 appels de salariés MGEN qui ont donné lieu à « l’ouverture » de 63 dossiers 

Répartition par structure :

39 pour MGEN (23 dossiers sections, CA 4 dossiers, CT 12dossiers)

19 pour MGEN action sanitaire et sociale

5 pour MGEN centres de santé

0 pour UNION

Répartition des dossiers par catégorie socio professionnelle s’établie comme suit : 10% de cadres, 33% de techniciens et agents de maitrise, 14% de salariés, 43% des salariés qui ont appelés n’ont pas souhaité donner leur Catégorie socio professionnelle.

Répartition des dossiers par statuts : 13% de CDD, 87% de CDI.

Répartition par temps de travail : 13% à temps plein,  87% à temps partiel.

Domaine pour lesquels les appels ont eu lieu :

Travail 6 dossiers

Santé 8 dossiers

Logement 17 dossiers

Famille 3 dossiers

Budget de la famille 29 dossier

L’UNSA fait remarquer que le nombre d’appels (85) et le nombre de dossiers ouverts (65) sur une période de 30 jours est très important, plus de 2 dossiers par jour.

Par contre, il faut dès à présent s’interroger sur le nombre d’appels émis par les salariés qui travaillent à temps partiel.

D’autre part, 2 sujets de préoccupation se détachent nettement ;

- le budget de la famille !!! Faut-il faire un commentaire ? Depuis très longtemps nous attirons l’attention de  l’employeur sur les difficultés des salariés face à des salaires trop bas.

- le logement qui reste un problème majeur pour de nombreux salariés.

Dispositif  I.A.P.R. (suivi psychologique)

Le prestataire a reçu 6 appels en mars et 9 en avril depuis le début de l’année 2013 la moyenne s’établit à 10 appels par mois contre 20 la première année.

D’autre part la MGEN nous informe qu’elle a demandé 5 interventions du cabinet IAPR à la section de Marseille, à la Chimotaie, à Maison Lafitte, Chanay, et la Verrière- IMR.

Nouveau

Dans le cadre des risques psycho sociaux il a été décidé  de mettre en place : "un dispositif de prévention et de traitement des conflits internes et situations difficiles non solutionnées" il sera complémentaire de l’IAPR.

Deux réunions ont eu lieu les 15 et 22 avril afin de définir les axes du dispositif, chaque réunion était composée d’une personne par organisation syndicale (pour l’UNSA ; Marc SCHIELE) 2 administrateurs MGEN et 2 membres de la mission Qualité de Vie au Travail.

Une troisième réunion est prévue début juillet pour affiner le projet baptisé pour l’instant MQVT (mission qualité de vie au travail)

Mission : intervenir rapidement dans un centre de l’UES MGEN pour analyser et proposer des solutions sur des conflits internes, des relations tendues, des problèmes d’alcoolisme de dépression de souffrance de salariés ou même des représentants du personnel.

Qui peut-être membre ?

Tous salariés du groupe MGEN, à partir de septembre info au personnel les salariés intéressés devront faire parvenir un lettre de motivation au siège ils seront convoqués à un entretien, compétences souhaitées : sens relationnel, capacité à « encaisser », à prendre de la distance, personne ayant déjà travaillée sur elle-même et sur la souffrance au travail sens de l’analyse, loyauté, courage, confidentialité……

Une formation des personnes retenues est prévue au dernier trimestre 2013 pour une mise en place du dispositif prévue début 2014.

A suivre donc… une info sera probablement donner par l’employeur afin que les salariés intéressés puissent postuler.

AGATE

De nombreux problèmes nous sont encore soumis concernant AGATE (gestion du temps)… En aucun cas on ne doit vous écrêter des heures effectuées et dues, vos temps de déplacements restent du temps de travail incompressible. Etc..

Liens et info utiles ;

Cotisations 2013, vous pouvez payer dès à présent et en plusieurs fois, n’oubliez pas ….

Pour joindre joseph le trésorier ;  06 61 17 30 69 josephmellerin@aol.com  

Numéro vert si vous rencontrez des difficultés (Risques Psycho Sociaux)  0 800 159 136 confidentialité garantie.

NUMERO RESSIF  (réseau des services sociaux interentreprises de France) 04.37.56.85.41