UNSA-MGEN

INFOS


info secteur MGEN en page "actualités MGEN"

info secteur ASS en page "actualités ASS"

 

 

A l’aune des congés d’été, l’actualité se bouscule, tant au niveau stratégique par la mise en œuvre du projet « MGEN DEMAIN » et par la poursuite de la structuration du groupe VYV, qu’au niveau organisationnel avec un nouveau DRH, Frédéric PAUTHIER, qui aura la lourde tâche d’accompagner « le changement » dans l’entreprise, à commencer par la transformation managériale et l’évolution des instances représentatives futures. Deux sujets auxquels nous serons évidemment partie prenante dès la rentrée prochaine, dans le respect des exigences que nous nous sommes fixées collectivement lors de l’Assemblée Générale de mai dernier.

L’UNSA-MGEN a rappelé la fragilité du modèle actuel, laissant craindre d’une part une explosion des Risques Psycho Sociaux par la fixation d’exigences toujours plus fortes, et d’autre part une forme de lassitude face au manque de reconnaissance ressenti à l’égard des efforts continus réalisés ces derniers mois. L’absentéisme, alors que les ressorts économiques peinent à trouver un deuxième souffle, semble atteindre des niveaux nécessitant un regard attentif de la direction générale.

Une introspection sur la qualité de vie au travail devient de plus en plus impérative, en veillant à ne plus céder à la facilité d’empilement à l’infini de nouvelles strates hiérarchiques.

 

En direct de l’AG MGEN 2018 :

Des actes et des décisions,  telles que la hausse de cotisation, l’évolution des offres « habitat », la construction à venir d’une offre spécifique sur le champ de la fonction publique hospitalière, la création de MGEN Partenaires…, mais aussi des mots et des valeurs tels que la démocratie, la confiance, la responsabilisation, la qualité de vie et  la protection sociale, l’Humain … autant d’éléments que nous aimerions voir s’approprier les salariés, les militants, la ligne hiérarchique et les directions opérationnelles, dans le droit fil du projet stratégique.

Nous aimerions nous enthousiasmer et penser que les souffrances au travail seraient aussi inadmissibles pour nos adhérents que pour nous autres, salariés… mais pour cela il faudrait que chacun des acteurs en prenne la pleine mesure, ce en quoi nous ne désespérons pas.

Nous reviendrons au cours de cette information sur la teneur des dernières discussions autour de notre mutuelle d’entreprise, sur l’intéressement, la politique de rémunération et l’organisation des activités.

Pour une grande partie d’entre vous, les congés d’été sont tout proches, nous vous les souhaitons les meilleurs possibles…

Ce dispositif reste source d’extrêmes tensions entre salariés et avec les directions locales. Il est aussi la cause de beaucoup trop d’amertume et de ressentiment. Le paradoxe étant qu’il semble davantage semer le trouble que servir l’entreprise par la mise en œuvre d’un mécanisme de redistribution juste et équitable.

Précisons que le faible niveau d’enveloppe s’est encore accentué du fait de la dernière NAO, abaissant un peu plus les budgets alloués.

Il ressort, au regard des explications données, une lisibilité quasi impossible du dispositif.

Nous avons bien quelques chiffres sur le nombre de bénéficiaires comme par exemple le fait que 1523 personnes ont eu accès à l’enveloppe aux choix mais là n’était pas nécessairement le sens de nos interrogations.

Nous nous attendions à disposer des éléments de cadrage du dispositif fournis aux directions locales : Que doivent-elles respecter ? Qu’est-ce qui n’est pas autorisé ? Sur la base de quels indicateurs ?

ou encore,

Les salaires médians entrent-ils en ligne de compte cette année ? La décision doit-elle être concertée avec les RE ? Le ROR joue-t-il un rôle dans les arbitrages ? Quelle est la place de l’ancienneté ? L’harmonisation des niveaux de salaires entre-t-elle en compte ? Peut-on en disposer plusieurs années de suite ? Est-ce lié au mérite, à l’atteinte d’objectifs ? Est-ce compatible avec une promotion ? Dois-je ne pas être porteur de mandat(s) ou inversement?  Dois-je être belle ou beau, docile, discret ou dynamique? Dois-je savoir faire la danse du ventre ?

En l’absence de sens, nous assistons à un imbroglio indéfinissable, même si le chaos ambiant laisse apparaître ici ou là une gestion du processus plutôt adaptée sans doute liée à l’agilité de quelques managers talentueux. Globalement, nous notons beaucoup trop d’incompréhensions qui appellent à un travail plus approfondi de la direction générale pour plus de cohérence, de pédagogie, de lisibilité mais aussi pour une plus grande transparence et cohérence d’ensemble.

Par ailleurs, signe que nos remarques peuvent porter, l’employeur nous indique vouloir revenir à un planning plus conforme à l’exercice dès l’année prochaine… notamment par la digitalisation du processus pour plus de réactivité. Nous espérons que cette cohérence minimale, que nous sommes en droit d’attendre, verra le jour… et ainsi pouvoir finaliser ces processus aux mois de février-mars.

Quelques chiffres :

 

 

 

 L’UNSA, fort de sa participation aux instances de comité de groupe, veille à l’évolution stratégique du groupe, ainsi qu’à son pilotage basé sur la performance économique et même sociale, paraîtrait-il...

Réunis régulièrement sur ces sujets, nous relayons vos interrogations et vos attentes à chaque occasion qui nous est données, en terme notamment de rémunération et de climat de travail. Si la question d’une harmonisation du contrat santé obligatoire est évoquée, tout comme la construction d’un accord de mobilité transverse en complément de la mise en place bienvenue et imminente d’un outil de mobilité interne à tout le groupe VYV sur notre portail, L’UNSA rappelle que la négociation d’entreprise appartient aux salariés de chaque entité, non pas aux grandes fédérations syndicales toujours prompts à vouloir décider à la place des autres…

 L’UNSA estime que des réflexions peuvent avoir lieu à l’échelle du groupe VYV mais qu’elles ne peuvent s’opposer à la démocratie syndicale d’entreprise. La place du salarié est tout aussi déterminante que la place de l’adhérent dans le modèle mutualiste. Ainsi les constructions économiques au sein de l’Economie Sociale et Solidaire ne peuvent en faire abstraction… au risque de se dissoudre dans une logique patronale faussement novatrice et réellement contradictoire.

 

Après de longues discussions internes, nous avons décidé de répondre favorablement à la sollicitation de l’employeur et avons apposé notre signature au nouvel accord d’intéressement.

Si notre organisation fut, conjointement avec les autres organisations syndicales représentatives au rendez-vous pour donner naissance à ce dispositif dès 2012, nous avions l’an passé mis entre parenthèses notre accompagnement et nous avions alerté, sans être entendus, sur le choix des indicateurs, sur les objectifs fixés tant au niveau des seuils que des cibles, et sur la faiblesse des sommes mises sur la table.

 Les dernières propositions qui nous sont faites, timides, n’apportent à nos yeux aucune certitude quant à l’assurance d’une redistribution plus équitable et plus conséquente ; en dépit d’annonces faites par certains, subodorant des sommes pouvant approcher les 1000 euros annuels.

Nous vous invitons à mesurer votre enthousiasme, car elles sont identiques à celles faites l’année passée alors que vous avez pu constater au mois de mai dernier leurs caractères inappropriés.

Néanmoins, nous osons penser que les dernières propositions avancent dans la bonne direction, notamment parce qu’elles pondèrent l’impact des seuls résultats financiers et parce qu’elles diversifient davantage  les indicateurs permettant le déclenchement de l’intéressement.

 Ainsi entre désormais en compte :

 -          Le nombre d’adhésion santé (MSP/MASP/OJI/Efficience)

-          Le nombre d’offres additionnelles

-          Le niveau de démissions volontaires

-          Le taux de satisfaction des adhérents

Notre objectif restera d’obtenir pour le futur des montants plus significatifs qui puissent refléter réellement l’ampleur des efforts quotidiens que vous réalisez en matière de développement, de fidélisation et de qualité de service.

 

L’UNSA-MGEN vous annonçait lors de notre dernière information, une consultation des élus du Comité d’Etablissement et en CHSCT.

 A ce stade, face aux interrogations légitimes du terrain et de vos élus, portant sur le transfert d’activités  « accident » et « LAD »,  et face à la relative précipitation de la direction à mener la consultation sans un niveau de détail suffisant, vos élus ont décidé de faire reporter le vote.

 Le projet devra donc être davantage précisé ainsi, fin août, nous pourrions réétudier les notes d’informations et peut-être nous laisser convaincre par les argumentaires évoqués. Ceux-ci portent, semblerait-il, davantage sur le pilotage managérial que sur une faiblesse structurelle impactant notre qualité de service.

 La formation, les transferts de compétences, le maintien de l’emploi sont autant de sujets sur lesquels nous exigerons un minimum de garanties.

 Par ailleurs, le rythme des évolutions, toujours plus accéléré, aussi urgent soit-il, ne pourra s’effectuer ni sans la pédagogie appropriée, ni sans le respect des instances représentatives. Cela nécessitera un discours et un argumentaire convaincant appuyé par la remise en amont de notes d’information détaillées et transparentes.

 

Nous avons pu obtenir des précisions sur l’avancée du dispositif, et avons constaté qu’en dépit d’une généralisation des repères managériaux contestables en de nombreux points, la mise en place conjointe de l’organisation territoriale restait encore à finaliser sur plusieurs territoires.

De nouvelles interrogations viennent notamment sur le rôle des ROR pour qui le périmètre d’action semble parfois s’étendre de plus en plus fortement au domaine RH alors qu’ils ne disposent d’aucun interlocuteur salarié et qu’ils ne rencontrent sous aucune forme à ce stade les représentants du personnel que nous sommes. Ceci laissant libre cours à leurs interprétations et fantasmes. Il ne s’agit pas ici de faire le procès d’une fonction, mais de nous interroger sur les modes de régulations et de dialogue social qu’il conviendrait d’intégrer impérativement.

Nous avons souligné au cours de nos discussions l’urgence à combler les postes encore non pourvus, notamment pour les CADR, SAP et autres, tous essentiels dans nos rouages organisationnels. Nous avons alertés sur ce que l’on pourrait comparer à une forme de désert médicaux, à savoir les territoires déshérités pour lesquels la dotation de l’éventail des fonctions ne semble pas autorisée ce stade.

A la veille de la rentrée, nous allons observer, à n’en pas douter, les ravages de l’accord sur les temps de travail et déplacements professionnels puisque la question de l’ouverture le samedi ne manquera pas d’être posée au gré des lubies managériales localisées. Les discussions, sur l’absence ou non d’appel au volontariat, sur la récupération ou non le lundi suivant, sur l’application partielle ou complète de la prime allouée, sur la mobilité géographique, reviendront inexorablement.

Nous nous tiendrons à votre disposition et accueillerons bien volontiers vos témoignages éloquents, sachant par avance à quels excès vous pourriez être confrontés…

Extrait de la note CE de juin 2018 :

 

Le 11 juin, nous avons pu faire au cours d’une réunion paritaire le point sur notre contrat santé collectif. Le détail précis nous est donné sur l’utilisation des garanties avec la déclinaison des dépenses de santé des salariés et de leurs bénéficiaires. Nous avons pu constater les résultats financiers sur les deux dernières années et constater le caractère bénéficiaire du contrat en dépit de coûts de gestion non négligeables.

L’UNSA-MGEN estime qu’un certain nombre d’éléments doivent être rediscutés, du fait de marges de manœuvre constatées, de l’évolution des minimas de branche négociés, de la défaillance partiel de la qualité de service rendu, de la faiblesse de certains niveaux de couverture et d’une tarification trop élevée pour les bénéficiaires enfants notamment.

Si nous sommes conscients que nous ne pourrons actionner tous les leviers, nous souhaitons néanmoins travailler à son amélioration générale.

Nos propositions :

 -          Réintégration de l’activité de gestion au sein de MGEN.

-          Mise en œuvre d’une enquête de satisfaction auprès des salariés et de leurs  familles adhérentes.

-          Baisse de la cotisation enfant.

-          Gratuité 3ème enfant (aujourd’hui au 4ème enfant).

-           Amélioration des niveaux de remboursement santé

-          Mise en place d’un dispositif d’assistance au domicile  

 A ce stade l’employeur nous annonce ne pas souhaiter discuter de ces mesures avant la fin d’année, le progrès social attendra…

Nous y reviendrons donc avec force très prochainement conformément à la promesse si engageante qui nous est faite !

Nous vous invitons à nous faire part de votre quotidien et à nous remonter les difficultés que vous rencontrez dans votre travail. Nous disposons de nombreux témoignages nous démontrant que le silence ne peut conduire qu’à l’isolement et à conforter ceux qui agissent sans respect du cadre collectif que nous nous sommes fixé, des accords d’entreprise et du droit du travail.

Vous aimez recevoir nos informations ? Vous voulez que ça continue ? Partagez-les autour de vous, adhérez et faites adhérer, participez à la réflexion…le Syndicat c’est vous !!!

Soutenez ceux qui vous représentent, c’est plus que jamais nécessaire.

Agir et alerter L'UNSA-MGEN le plus tôt possible, reste la meilleure sécurité pour se protéger et éviter la détérioration des relations de travail vers des conflits locaux stériles et destructeurs.

 Plus forts ensembles, communiquons et restons vigilants ! Ne soyez pas résignés, rejoignez-nous !

Nos Coordonnées :

Adresse :       UNSA-MGEN, 7 Square Max-Hymans (Bureau 03-04), 75015 PARIS.

Site UNSA MGEN :  http://www.unsa-mgen.fr

Délégation centrale : Jonathan FERRARI/ 06.70.19.06.55

 

unsa

Union

     Nationale

               des Syndicats

                     Autonomes. 

 

    Notre adresse:                       UNSA MGEN

7 Square Max Hymans 

bureau 03-04 

75015 PARIS

 

mise à jour le 19 juillet 2018

 

 administrateur site Valérie LAURENT

 

    

server transmitting files over network md wht

      

 

bovalo@yahoo.fr

 

 

 

 

UNSA-MGEN COPYRIGHT & RESERVES

Ce site, la mise en forme le contenu sont la propriété exclusive du Syndicat UNSA-MGEN, toutes reproductions, même partielles et sous quelques formes que ce soit sont réservés aux conditions suivantes.

L'UNSA- MGEN autorise la reproduction de ces articles à la condition expresse d'en avoir reçu autorisation du rédacteur et de nous citer comme source.

L'UNSA-MGEN décline toutes responsabilité d'interprétation faite par l'utilisateur, l'UNSA-MGEN ne peut être tenu pour responsable sous quelques forme que ce soit envers n'importe quel tiers de l'utilisation des articles. L'utilisateur est seul juridiquement responsable de son utilisation