UNSA-MGEN

INFOS


info secteur MGEN en page "actu mgen"

info secteur ASS en page "actu ASS"

 

PONTS POUR L ANNEE 2018

VENDREDI 11 MAI 2018

LUNDI 24 DECEMBRE 2018

 

 fevrier 2018

 

→ NAO

 

Nous étions réunis en NAO ce matin par l'employeur MGEN, sans commentaires voilà ce que la MGEN nous propose…

Nous vous demandons de réagir et de nous donner votre sentiment sur la conduite à tenir face à cette négociation….

PONTS ACCORDES 2018 : 11 mai et 24 décembre….

 

Mesures UES :

 

La MGEN intègre les dispositifs de branche dans le cadre de mesures collectives.

La promesse de 120% de salaire minimum à la MGEN n'est plus en vigueur et la MGEN maintien à 115% du SMIG arrondi à 1725 euros pour salaire UES MGEN minimum.

Une enveloppe spécifique consacrée au maintien de l'égalité homme/femme de 0.1% de la masse salariale.

Titre restaurant de 8.4 euros à 8.50 euros.

 

 

Convention Collective Mutualité :

 

- 0.2 % Ugem plus 0.2 % MGEN ce qui fait 0,4% de la masse salariale d'augmentation générale (les OS demandaient 1,5%).

- Pour l'évolution des fonctions/qualifications 0,3% de la masse

- Augmentation au choix enveloppe fixée à 0,6% de la masse (l'UNSA revendique l'indexation de la ligne du choix)

 

Convention FEHAP :

 

- On intègre l'augmentation du point FEHAP 0,5% de la valeur du point en janvier et 0,5% en juillet.. La MGEN réserve 0,2% pour promotion …

-

 

Convention SYNTEC :

 

- 0,4% augmentation générale

- 0,6% augmentation individuelle

- 0,3% pour les promotions.

- 0,16% de variable..

 

Prime variable / INTERESSEMENT

Hors NAO l'employeur nous informe que la part variable qui concerne les CM CADS RE et la cellule atelier dans les centres de contact (appels) reste en vigueur et que les budgets ne sont pas inclus dans la NAO.

Quant à l'intéressement, une réunion est prévue début mai pour actualiser et ajuster certains paramètres notamment les indicateurs référence mutualisation à négocier…

 

Chantiers à ouvrir :

 

La MGEN envisage de négocier rapidement sur 3 chantiers

Le premier Qualité de vie au travail et égalité professionnelle,

Le deuxième sur la Gestion prévisionnelle des emplois et la transition emploi/ retraite (ex contrat de génération).

Le troisième sur les modalités du contrat groupe santé (l'UNSA sur ce sujet demande à récupérer la gestion des dossiers plutôt que de confier la gestion à un prestataire extérieur ce qui nous permettrait de prévenir les évolutions en matière de gestion et de garder un capital travail non négligeable dans notre structure).

 

La MGEN envisage aussi de se mettre en marche avec les organisations syndicales afin de mettre en œuvre les ordonnances gouvernementales "Macron", l'UNSA MGEN a d'ores et déjà fait des propositions à l'employeur sur le droit des IRP et les représentants de proximité, nous pouvons vous les fournir sur demande si vous voulez alimenter la réflexion avec nous.

 

Avant de publier une nouvelle information, l'UNSA n'a pas voulu commenter ces propositions afin de vous laisser libre de toutes réactions à vos claviers !!!

 

 

 

AG UNSA-MGEN 2018 :

 

L'AG UNSA-MGEN au Verdon sur Mer les 16/17/18 mai 2018.

 

Nous avons reçu un certain nombre de documents de pré-inscription afin que nous puissions organiser au mieux cette assemblée générale ceux qui n'ont pas rempli ce document doivent le faire.

Rappel il est impératif que votre centre de travail soit représenté. Appelez-moi au 06.07.19.29.27 Un nouveau document est à remplir par ceux et celles qui ne l'ont pas encore fait et de nouvelles consignes sont à enregistrer pour tous, voir document annexe….

 

 Petites infos utiles:

 

 

- Difficultés au travail. rappel des dispositifs existants :

1/ No vert : 0 800 159 136, 24h/24h Pour la prise en charge psychologique individuelle de la souffrance au travail /IAPR 2/ dispositif IQVT : dispositifiqvt@mgen.fr

Pour la prise en charge de situations complexes au travail

3/dispositif d’assistance sociale : 04 37 56 85 41 / RESSIF

 

- CQP et formation

nous restons en attente de précisions sur les règles de reconnaissance de l’expérience acquise (VAE) et sur les critères d’intermédiation imposés par la branche face aux difficultés de certains salariés à se voir imposer des parcours complets alors que leur formation initiale pourrait les en dispenser.

 

- Contrat groupe obligatoire : Si nous attendons impatiemment des évolutions, n’oublions pas l’existence le « pack prévention » et le « forfait se soigner autrement ». Penser à jeter un œil de temps à autre sur la plaquette de vos garanties et à vérifier attentivement vos remboursements !

 

   Nous vous invitons à nous faire part de votre quotidien et à nous remonter les difficultés que vous rencontrez dans votre travail. Nous disposons de nombreux témoignages nous démontrant que le silence ne peut conduire qu’à l’isolement et à conforter ceux qui agissent sans respect du cadre collectif que nous nous sommes fixé, des accords d’entreprise et du droit du travail.

 

Vous aimez recevoir nos informations ? Vous voulez que ça continue ? Partagez-les autour de vous, adhérez et faites adhérer, participez à la réflexion…le Syndicat c’est vous !!!

Soutenez ceux qui vous représentent, c’est plus que jamais nécessaire.

Agir et alerter L'UNSA-MGEN le plus tôt possible, reste la meilleure sécurité pour se protéger et éviter la détérioration des relations de travail vers des conflits locaux stériles et destructeurs.

 

Plus forts ensembles, communiquons et restons vigilants ! Ne soyez pas résignés, rejoignez-nous !

 

DECEMBRE 2017

 


NAO et situation financière :


L’employeur nous a réuni le 12 décembre dernier pour l’ouverture traditionnelle
de la Négociation Annuelle Obligatoire, nous savons d’ores et déjà que la
« générosité » habituelle dont la MGEN fait preuve ne sera pas revue à la hausse,
en dépit de la complexification de nos métiers, des économies réalisées via les
départs à la retraite et par la baisse notable des effectifs en 2017 (plus d’une
centaine sur le secteur MGEN -162 ETP exactement !)


Pour cette première étape, il nous annonce vouloir débloquer un budget de 2% de la
masse salariale, dont une partie sera distribuée sous forme d’une augmentation
générale de 0,2% ou 0,3% (RMAG) décidée par la branche UGEM.


De plus, pour des raisons d’équilibre économique, la MGEN dit procéder à un calcul
désormais différent de son résultat net afin de construire une stratégie moins
dépendante des placements financiers (ces derniers affichant pourtant de bon
rendement cette année!). Ainsi le budget prévisionnel laisse apparaitre un exercice
déficitaire de 21 millions d’euros environ.


L’UNSA-MGEN rappelle à l’employeur MGEN que l’ensemble des acteurs de
l’entreprise est en droit d’attendre des retours positifs des placements qu’elle
réalise et dénonce une forme d’artifice qui impactera largement les salariés.
Dans ce contexte, au delà de la NAO en cours, nous craignons que l’intéressement
versé en mai prochain, déjà relativement limité pour une entreprise de notre taille,
ne soit largement revu à la baisse en dépit de la pression toujours plus grande mise
sur la productivité des salariés et des efforts considérables qu’ils produisent au
quotidien.


Dans ce contexte, L’UNSA-MGEN reconduit ses revendications passées (chèque
vacances/contrat groupe/temps de déplacement /prime de transport…) , tout en
priorisant auprès de l’employeur 3 points essentiels à nos yeux, :


-une augmentation générale des salaires de 1,5% (appliqué à toutes les lignes du
salaire)
-le versement d’une prime de 500 euros.
-la reconnaissance de l’ancienneté pour récompenser la fidélité des salariés et
lutter contre le tassement des salaires.


L’UNSA-MGEN rappelle l’importance à distribuer à tous, les budgets qui seront
débloqués, et appelle à cesser la politique de segmentation, qui privilégierait
certains salariés plutôt que d’autres, les hauts salaires aux détriments des petits.


Rendez-vous est pris pour le début d’année prochaine…


→Evolution des Centres de contacts


LA MGEN nous annonce une réunion le 10 janvier prochain sur le thème des centres
d’appels. Nous espérons qu’au-delà de l’analyse statistique de l’activité et de la
qualité de service, nous puissions, comme l’employeur s’y était engagé, prendre le
temps de réviser et d’ajuster le protocole horaire en vigueur…


Il nous est également confirmé l’évolution du périmètre des ateliers (Bordeaux et
Lyon, environs 60 ETP au global) avec un rattachement spécifique à une direction
dite de « vente à distance » sous la coupe de la "direction réseau et distribution".
Ainsi, deux plateformes dites de Vente à distance (VAD) seraient crées dans les
villes concernées, avec une possibilité qu’elles soient matériellement dans
d’autres bâtiments que les « Centres d’appels » historiques…


Le protocole horaire des centres d’appel s’appliquerait également à ces nouvelles
plateformes.
Il n’y a pas à ce stade de nouveaux métiers identifiés laissant augurer de possibles
promotions.

Nous exigeons de l’employeur plus de clarté sur ces évolutions et nous souhaitons
disposer d’éléments plus lisibles des futures articulations avec les Sections
départementales, des missions revenant à chacun (rendez vous, fidélisation, vente
directe…), d’autant plus dans un contexte de fortes exigences commerciales où le
manque de solidarité entre acteurs, entre salariés, pourraient avoir des effets
dévastateurs !


A suivre…

→ Climat de travail et accord « N.O.T. » en section


départementale ! Nouvelle Organisation Territoriale


A peine vient-il d’être signé (par d’autres), que d’ores et déjà les interprétations
génèrent des difficultés et les extravagances managériales de nouveaux
conflits (venant se surajouter à ceux existants !)!!


Au-delà des provocations sur les samedis, du maintien de la disposition « happy
hour», (cf : là où certains employeurs valorisent le travail de nuit, le nôtre déduit à 50% votre temps de travail lors de déplacements professionnels), les interprétations s’amplifient au détriment des salariés :


En l’espace de deux mois, l’UNSA-MGEN, voit confirmer les craintes à laisser dans
les mains de l’employeur un dispositif horaire dont il entend visiblement profiter
au maximum pour imposer sans concertation la grande liberté qu’il lui offre.


Ainsi on observe, ici des « réquisitions de personnels » annulant RTT ou
missionnant nos collègues dans une section voisine, avec des délais de prévenance
inacceptables.
A cela s’ajoute la volonté d’imposer un nombre de jours (soirs) en horaires tardifs
(principalement pour faire des relances) toujours plus grands, cela sans
concertation et unilatéralement prétextant que l’arrêt des plages fixes pour les CM
le permet, là où l’employeur avait fait croire qu’une plus grande autonomie leur
serait accordée !!!
Nous ne développerons pas d’avantage, les difficultés toujours plus grandes à poser
des congés, des RTT ou récupérations !!


De plus, l’employeur MGEN nous informe finalement que le protocole se
déploierait progressivement en fonction de la construction régionale, sans
préalablement nous avoir annoncé un calendrier précis de mise en place.
Il apparaitrait que l’application du protocole serait effective dans chaque région à
compter du premier jour du mois qui suit la nomination du ROR, et que les
nouvelles fonctions dont nous attendons toujours l’insertion dans l’outil trajectoire
seraient mise en place au 1er janvier prochain.


Ainsi des salariés à qui il avait été annoncé par certaines directions elles même, la
possibilité de faire grimper le compteur crédit d’heure individualisé jusqu’à 15h
(disposition patronale rappelons le), qui se voit plafonner à 10h et écrêtée au-delà,
ce qui reste interdit par la loi) !!…


De plus, l'UNSA MGEN continue de demander à disposer des effectifs cibles
régionaux, et refuse d’accepter l’idée qu’une région entière soit dépourvue de
CADR comme cela semble se mettre en place ici ou là, au regard des remontées de
terrains qui nous sont faites.

La situation des CADR, devra, elle aussi, être éclaircie alors que les ouvertures de
postes en CDI semblent se mettre en place. L’application d’une prime de 220 euros
bruts ne concernerait que les futurs CDI créant incompréhensions et une probable
perte de motivation chez les CDD en postes, à qui le dispositif avait été présenté
régionalement. Le service RH considérant que leurs contrats actuels inclus déjà ce
dispositif…
Il y a une forme d’injustice que nous dénonçons et pour laquelle nous appelons à la
raison.


Concernant les amplitudes horaires, et les pressions sur le travail en soirée, faute de
cadrages précis et partagés auxquels nous appelons, l’UNSA-MGEN les assimile à
de la « violence faite aux familles » notamment pour les personnels qui s’étaient
engagés sous d’autres conditions initialement.
Le salarié doit-Il se dévouer, au-delà de ce qu’il fait déjà( !!!), et doit-il rogner sur
sa sphère familiale, renonçant aux liens affectifs avec ses proches et aux liens
éducatifs avec ses enfants ? Doit-il aussi renoncer à l’accompagnement scolaire, ce
qui est le comble dans une mutuelle comme la nôtre ?
Tout cela sous l’égide de pratiques commerciales destructrices, pourtant dénoncées
par nos élites pensantes.
Vider le sens d’une communauté humaine et multiplier les renoncements pour
ensuite s’offusquer des dérives sociétales, et du repli sur soi toujours plus fort,
voilà le chemin qui est pris !!!? Il est encore temps de nous prémunir de ces
dérives.


L’UNSA-MGEN dénonce à nouveau un accord partial, ne fixant que trop peu de
limites permettant d’assurer une saine articulation entre vie personnelle et vie
professionnelle.


Nous rappelons à chacun, si besoin était, que notre rôle est de défendre les salariés
des provocations locales qui ne manquent pas ou des interprétations erronées de
l’accord qui ne s’avère que trop peu maitrisé par les différents acteurs, et autres
syndicats signataires…


Petites infos utiles:


- Difficultés au travail. rappel des dispositifs existants :
1/ No vert : 0 800 159 136, 24h/24h Pour la prise en charge psychologique
individuelle de la souffrance au travail /IAPR
2/ dispositif IQVT : dispositifiqvt@mgen.fr
Pour la prise en charge de situations complexes au travail
3/dispositif d’assistance sociale : 04 37 56 85 41 / RESSIF

- CQP et formation
nous restons en attente de précisions sur les règles de reconnaissance de l’expérience
acquise (VAE) et sur les critères d’intermédiation imposés par la branche face aux
difficultés de certains salariés à se voir imposer des parcours complets alors que leur
formation initiale pourrait les en dispenser.


- Contrat groupe obligatoire : Si nous attendons impatiemment des évolutions,
n’oublions pas l’existence le « pack prévention » et le « forfait se soigner autrement ».
Penser à jeter un oeil de temps à autre sur la plaquette de vos garanties et à vérifier
attentivement vos remboursements !


AG UNSA-MGEN 2018 :


L'AG UNSA-MGEN se tiendra au Verdon sur Mer les 16/17/18 mai 2018.


Un document de pré-inscription vous sera envoyé parallèlement à cette info afin que nous
puissions organiser au mieux cette assemblée générale.


Les sujets des négociations à venir pour lesquelles nous avons relancé
fortement l’employeur au regard des attentes :


                    QVT
       Bilan Contrat groupe obligatoire
   NAO (du 12 décembre à février 2018)
  Dialogue social et futures élections professionnelles
            Centre de contacts

 


Nous vous invitons à nous faire part de votre quotidien et à nous remonter les difficultés que vous rencontrez dans votre travail. Nous disposons de nombreux témoignages nous démontrant que le silence ne peut conduire qu’à l’isolement et à conforter ceux qui agissent sans respect du cadre collectif que nous nous sommes fixé, des accords d’entreprise et du droit du travail.

Vous aimez recevoir nos informations ? Vous voulez que ça continue ? Partagez-les autour de vous,adhérez et faites adhérer, participez à la réflexion…le Syndicat c’est vous !!!
Soutenez ceux qui vous représentent, c’est plus que jamais nécessaire.
Agir et alerter L'UNSA-MGEN le plus tôt possible, reste la meilleure sécurité pour se protéger et
éviter la détérioration des relations de travail vers des conflits locaux stériles et destructeurs.


Plus forts ensembles, communiquons et restons vigilants ! Ne soyez pas résignés, rejoignez-nous !

unsa

Union

     Nationale

               des Syndicats

                     Autonomes. 

 

    Notre adresse:                       UNSA MGEN

7 Square Max Hymans 

bureau 03-04 

75015 PARIS

 

mise à jour 16 février 2018

 

 administrateur site Valérie LAURENT

 

    

server transmitting files over network md wht

      

 

bovalo@yahoo.fr

 

 

 

 

UNSA-MGEN COPYRIGHT & RESERVES

Ce site, la mise en forme le contenu sont la propriété exclusive du Syndicat UNSA-MGEN, toutes reproductions, même partielles et sous quelques formes que ce soit sont réservés aux conditions suivantes.

L'UNSA- MGEN autorise la reproduction de ces articles à la condition expresse d'en avoir reçu autorisation du rédacteur et de nous citer comme source.

L'UNSA-MGEN décline toutes responsabilité d'interprétation faite par l'utilisateur, l'UNSA-MGEN ne peut être tenu pour responsable sous quelques forme que ce soit envers n'importe quel tiers de l'utilisation des articles. L'utilisateur est seul juridiquement responsable de son utilisation